Les Petits Pouvoirs

Une île japonaise abandonnée par l’économie mondiale et ses derniers habitants.
Une île désaffectée, arpentée seulement par quelques architectes, à la recherche d’une nouvelle utopie, d’un projet qui leur redonnerait du sens.
Un cadavre flotte dans l’eau brûlante d’un onsen, l’un de ces bains japonais aux sources volcaniques.
Laïa, face à lui, tente de reconstruire ses souvenirs : l’agence parisienne ; Benoît et Diane, les deux associé.es ; leur fascination pour leur nouvelle recrue ; mais aussi la rivalité, le désir sexuel à l’œuvre ; le trio qu’ils ont formé presque malgré eux. Étouffant.
Dans les vapeurs du onsen, le passé lointain revient par bribes. Réapparaît la figure de Toshi, le maître de Benoît et Diane, qui les avait exclus de son agence alors qu’ils étaient prêts à tout pour devenir architectes.
Les temporalités s’entremêlent pour éclaircir le crime, l’identité du cadavre comme celle de son meurtrier. Elles interrogent les mécanismes de pouvoir et de domination sexuelle qui se transmettent inconsciemment de maîtres à élèves, de génération en génération, dans le travail comme dans la création.

Texte et mise en scène Charlotte Lagrange

Avec Rodolphe Poulain
Isabelle Ronayette
Gen Shimaoka
Clara Lama Schmit
et Sidney Ali Mehelleb

Collaboratrice à la mise en scène Constance Larrieu
Scénographe Camille Riquier
Créateur sonore Samuel Favart-Mikcha
Eclairagiste Mathilde Chamoux
Costumière Juliette Gaudel
Régisseur général et construction Baptiste Douaud

Production : La Chair du Monde
Coproductions : Théâtre Ouvert – CNDC / Théâtre du Beauvaisis – Scène Nationale de Beauvais / Nest – CDN Transfrontalier de Thionville Grand Est / La Comédie – CDN de Reims / Théâtre des Îlets – CDN de Montluçon / L’ACB – Scène Nationale de Bar Le Duc / Comédie de Valence – CDN
Avec le soutien de La Chartreuse de Villeneuve-Lez-Avignon – Centre National des écritures du spectacle

Ce texte a été présenté pour la première fois dans le cadre du Festival Jamais-Lu Paris (5è édition). Coproduction Festival Jamais Lu (Montréal), Théâtre Ouvert. Avec le soutien de la SACD France, de la SACD Canada, d’Artcena, du Conseil des Arts et des Lettres du Québec et de la Délégation Générale du Québec à Paris. En collaboration avec Le Studio d’Asnières – ESCA.
Il a été sélectionné par le Centre National du Livre – CNL pour une bourse à la découverte.
Et il sera édité chez Théâtre Ouvert collection Tapuscrit.

Calendrier de Répétitions

– du 18 au 30 octobre 2021 – NEST – CDN Transfrontalier de Thionville-Lorraine
– du 13 au 23 décembre 2021 à la Comédie de Reims – CDN
– du 3 au 15 janvier à l’ACB – Scène Nationale de Bar le Duc
– du 24 au 30 janvier au Théâtre des Îlets – CDN de Montluçon
– du 7 au 22 février au Théâtre du Beauvaisis – Scène Nationale de Beauvais

Calendrier de représentations
Saison 21/22

– Les 22 et 23 février au Théâtre du Beauvaisis – Scène Nationale de Beauvais
– Du 3 au 5 mars à l’ACB – Scène Nationale de Bar le Duc
– Du 7 au 20 mars à Théâtre Ouvert Paris
– Du 21 au 26 mars la Manufacture – CDN de Nancy
– Du 28 mars au 1er avril à la Comédie de Reims – CDN
– Les 10 et 11 mai à la Comédie de Valence – CDN
– 17 et 18 mai au Théâtre des Îlets – CDN de Montluçon

 

Saison 22/23 en cours

Etienne

Tu deviendras une grande

Plus grande que tes petits patrons

Mais pour ça faut bouffer nippon

J’ai commencé à écrire Les Petits Pouvoirs en janvier de 2018, de manière nécessaire mais anarchique, entre plusieurs activités. L’écriture m’avait alors entraînée inconsciemment dans le domaine de l’architecture, dans une petite agence aux ambitions internationales, en fantasme du Japon comme d’un paradis perdu. J’avais des bribes de scènes, une recherche à faire sur l’architecture, et un voyage à mener au Japon.

Depuis, je suis partie dans ce pays pendant plus d’un mois et j’ai repris l’écriture presqu’à zéro en résidence à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon. C’est là que l’histoire a commencé à se déployer. Et surtout, j’ai pu repartir des enjeux profonds qui avaient suscité l’écriture de ce texte. Je voulais interroger le genre dans le travail, et plus précisément j’aimerais travailler sur les mécanismes à l’œuvre dans l’apparition de situations de domination sexuelle au travail. Je voudrais interroger la manière dont nous sommes amenés, que nous soyons hommes ou femmes, à participer à un système et à le perpétuer alors même que nous pouvons en être victimes, alors même que nous pouvons sincèrement souhaiter le changer. Je voudrais raconter ainsi comme un projet commun, une création à venir, peut susciter des enjeux de pouvoir étroitement mêlés à des questions de genre et de désir sexuel

Charlotte Lagrange, le 27/04/19

Voir l’entretien de Charlotte Lagrange sur Théâtre Contemporain.net